FabLab et Inclusion, European FabLab Festival

Lors du European FabLab Festival à Toulouse, http://www.fablabfestival.fr/ , une table ronde initiée par iMAL réunit des acteurs européens sur l’inclusion sociale et FabLab. Le 11 mai devant un public passionné et engagé, Luc Hanneuse de iMAL, Anouk Jurdant de la Lutte contre l’Exclusion Sociale ASBL pour CASTII, Julien Leresteux de la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek pour CASTII,  Neil Winterburn de FACT à Liverpool (England) , Daniel White de BouwKeet à Rotterdam (Netherlands), Céline Berthoumieux de Zinc à Marseille (France) présentent leur vision de l’inclusion.

Qu’est-ce que l’inclusion ?

Une série de termes regroupent des concepts différents « intégration », « inclusion »,… la compréhension de ces termes varie d’un pays et d’une culture à l’autre. Ces termes sont certaines fois malmenés par les politiciens ou les médias.

Inclusion à Molenbeek

résultat de « Molenbeek » avec google image

CASTII présente comment Molenbeek est vu de l’extérieur. Voici les résultats délivrés par google image. Le constat est immédiat sur l’image désastreuse de Molenbeek : extrémisme religieux, images des policiers, de militaires armés, femmes voilées. Mais aussi des images positives manifestation de soutien pacifique des habitants se mobilisant pour leur commune.

Méthodologie pour introduire la population de Molenbeek aux activités de créativité numérique

La diversité des approches et des spécialisations propre à chaque groupe nécessite de s’appuyer sur une série de partenaires sociaux. À travers des formations et des modules d’animations, les acteurs sociaux animent les publics cibles à la créativité numérique et aux cultures digitales. Des allers-retours réguliers entre les publics, les partenaires sociaux et CASTII permettent d’enrichir et d’adapter l’offre des activités inclusives.

Un large panel d’animation est créé pour répondre aux possibilités des groupes. Certains groupes ont la possibilité de venir de manière récurrente, ce qui permet d’approfondir leurs compétences pour arriver à leur autonomie et à un apprentissage de pair à pair. Pour des activités courtes, seule une sensibilisation est envisageable.

Durée des animations

Un large public

Sans vouloir classer les publics dans des cases aux frontières rigides, une vision des particularités de chaque groupe dégage des pistes. Des activités créées pour des jeunes ne sont pas les mêmes que des activités à destination de primo arrivants, des analphabètes ont encore d’autres besoins, et les publics en formations socioprofessionnelles ont d’autres particularités.

Certains publics passent du scolaire aux maisons de quartier et seront plus tard adultes. Une transition entre ces « groupes » est aussi à prendre en compte.

Le rôle de chaque partenaire de CASTII est expliqué, la distribution ainsi que la continuité entre les classes d’âges.

CC-BY 4.0, Photo de Cesar Garcia prise lors du panel « FabLab et inclusion sociale »

Méthodologie inclusive avec les jeunes

Approche de la MCCS
Schémat par Julien Leresteux

L’antenne FabLab’Ke de la MCCS présente sa méthodologie avec les groupes jeunes.

La diversité des activités est décrite sur la page Une antenne FabLab pour les jeunes

L’organisation des groupes, l’entraide entre les jeunes et les échanges de compétences sont valorisés à travers des activités en petits groupes centrés sur des réalisations.

échange de compétences
Schémat par Julien Leresteux

La concrétisation de l’étape ultime: l’échange de savoir entre jeunes s’est illustrée notamment lors du dernier évènement Buitenspeeldag 2017.

jeunes de la mccs
Photos par l’équipe CASTII

Méthodologie inclusive avec les adultes

Méthodologie LES
Schémat par Anouk Jurdant et Leila Meizane

La LES ASBL développe une méthodologie pour répondre aux différentes approches des groupes adultes.

Sensibilisation
Schémat par Anouk Jurdant et Leila Meizane

Un travail important en amont est nécessaire pour introduire et désinhiber certains publics. Une approche personnalisée en plusieurs étapes prend beaucoup de temps. Les échecs arrivent et il est nécessaire de s’adapter en permanence pour motiver les groupes.

Jeux développé par la LES
Photos par Anouk Jurdant et Leila Meizane

En créant des outils adaptés, une relation de confiance s’installe. Le dialogue démarre. Une première étape de sensibilisation permet de créer un intérêt chez les participants. Il faut ensuite régulièrement rebooster l’intérêt, accompagner le groupe pour aboutir à un projet concret.

Privilégier une approche manuelle et plastique
Photos par Anouk Jurdant et Leila Meizane

CASTII privilégie une approche manuelle et plastique pour introduire les publics à la créativité numérique.

Luc Hanneuse